Conseils d’amis pour faire face au deuil de votre animal de compagnie

Votre animal a de plus en plus de difficulté à marcher, à s’alimenter, à jouer, à dormir ou à respirer? Il est très vieux ou souffre d’une maladie grave, et les divers traitements que vous avez essayés n’ont pas donné les effets escomptés? Vous passez votre temps à vous inquiéter pour votre petit compagnon et avez le cœur serré en le voyant à ce point diminué? Dans cet article, notre équipe chez Chico vous donne quelques conseils amicaux pour vous préparer au départ de votre copain poilu et vous suggère des façons d’honorer sa mémoire et de vivre votre deuil.

Une décision difficile

Dès que vous constatez que votre animal ne sera plus jamais comme avant, le processus de deuil s’enclenche, car vous commencez à vous faire à l’idée de le perdre. Souvent sous-estimé, le deuil d’un animal de compagnie peut s’avérer extrêmement douloureux, surtout si vous avez partagé des moments de complicité avec lui durant de nombreuses années.

Lorsqu’il n’y a plus d’espoir de rétablissement, il est temps de vous rendre à l’évidence et de prendre l’une des décisions les plus difficiles de votre vie : offrir des soins palliatifs à votre animal, lesquels visent uniquement à gérer la douleur et à retarder l’inévitable, ou le faire euthanasier. Bien que vous puissiez ressentir de la culpabilité au moment de faire ce choix, rappelez-vous qu’abréger les souffrances d’un être vivant ayant perdu sa qualité de vie constitue un geste d’amour.

Les derniers moments

La journée où vous ferez euthanasier votre animal sera assurément marquante. Sachez cependant que votre vétérinaire et son équipe sont habitués à côtoyer des personnes bouleversées à la perspective de perdre leur fidèle camarade, et que tous feront preuve de compréhension et d’empathie.

Ainsi, on vous laissera du temps pour faire vos adieux à votre animal, lequel aura préalablement reçu un médicament pour l’apaiser. Vous pourrez ensuite, si vous êtes à l’aise de le faire et que c’est votre souhait, assister à l’euthanasie. On vous proposera de prendre votre animal dans vos bras, par exemple, ce qui peut faciliter votre deuil. Soyez assuré que le procédé n’occasionnera pas de douleur chez votre animal, et que celui-ci s’éteindra en douceur.

Des objets-souvenirs

Concernant la dépouille de votre compagnon, il vous sera possible de choisir la crémation (vous pourrez récupérer les cendres, le cas échéant, et les placer dans une urne ou les disperser) ou l’enterrement du corps dans un cimetière pour animaux, par exemple.

Vous pouvez en outre conserver des poils ou des cendres qui seront incorporées à des objets-souvenirs (ex. : bijoux, porte-clés). Une empreinte de patte peut également être prise avant la crémation. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour connaître les différentes options offertes.

Une cérémonie d’adieu

Organiser une cérémonie pour souligner la mort d’un être cher aide à accepter la situation et facilite le deuil. Pour cette raison, il est également recommandé de tenir des funérailles pour un animal de compagnie, car le deuil de ce dernier s’apparente à celui d’un ami ou d’un membre de la famille. En effet, la mort d’un chien ou d’un chat, par exemple, laisse un grand vide et chamboule votre routine quotidienne (lui donner à manger, le sortir pour lui faire faire ses besoins, jouer avec lui, le flatter en regardant la télévision, etc.).

Idéalement, seules des personnes empathiques à votre tristesse devraient participer à cet évènement visant à se rappeler de beaux souvenirs de l’animal. Vous pouvez aménager une tablette commémorative où vous allumerez des bougies et placerez un bouquet de fleurs près de l’urne ou de la photo de l’animal. Vous pourriez aussi regarder des vidéos le mettant en vedette alors qu’il était débordant d’énergie, dévoiler une toile représentant votre camarade créée par un peintre animalier… les possibilités sont illimitées! Cette cérémonie n’a pas besoin d’être compliquée; faites-la à votre image.

Le processus de deuil

Un autre point important : abstenez-vous de refouler vos émotions liées au deuil (déni, colère, tristesse, culpabilité, etc.), car tôt ou tard, celles-ci vous envahiront. Permettez-vous de les ressentir pleinement, et soyez indulgent envers vous-même. Si votre entourage minimise votre chagrin, ce qui arrive malheureusement fréquemment, tournez-vous vers des groupes de soutien ou consultez un professionnel (ex. : psychologue) qui vous aidera à vivre votre deuil plus sereinement.

Enfin, ne faites pas l’erreur d’adopter un nouvel animal de compagnie quelques jours après le décès. Ce n’est que lorsque votre deuil sera terminé que vous aurez la capacité de vous attacher à une autre petite créature et de développer une relation enrichissante avec elle.

Une équipe dévouée au bien-être de vos fidèles compagnons

Chez Chico, nous adorons les animaux, qu’ils soient à poils, à plumes ou à écailles. Vous cherchez de la nourriture ou des accessoires pour votre petite bête chérie? Votre chien ou votre chat aurait besoin d’un toilettage de qualité? Rendez-vous dès aujourd’hui dans une boutique près de chez vous pour un service entièrement personnalisé!

Inscrivez-vous à notre infolettre

pour connaître nos promotions hebdomadaires !